in

Huawei pourrait se débarrasser totalement d’Android sur ses prochains smartphones

Huawei pourrait se débarrasser totalement d’Android sur ses prochains smartphones


Sous le coup d’un embargo inextricable depuis 2019, le géant chinois cherche à se réinventer. Mais peut-il le faire sans Android ?

Le géant déchu (du moins en Europe) Huawei cherche à se refaire une santé. Interdit d’utiliser du matériel américain dans ses smartphones depuis 2019 en vertu des soupçons d’espionnage qui pèsent sur lui, Huawei tente de faire contre mauvaise fortune bon cœur avec HarmonyOS : une surcouche Android qui lui permet de ne pas perdre totalement la face. Mais de récentes annonces à vacation spot des développeurs laisse entendre que Huawei a de la suite dans les idées.

En inventory vendeur partenaire

Voir sur Fnac.com

Des smartphones Huawei sans Android ?

Voilà plusieurs mois maintenant que l’on sait que Huawei planche sur un véritable OS, prétendument débarrassé des librairies logicielles d’Android. HarmonyOS Subsequent, c’est son nom, a été dévoilé il y a plusieurs mois en Chine. Mais aujourd’hui, on apprend grâce au South China Morning Publish que l’entreprise la plus puissante du pays passe la seconde.

Des firmes chinoises sont ainsi en practice d’embaucher massivement des développeurs capables de concevoir des « purposes natives pour HarmonyOS ». Cela concerne notamment la market JD.com, mais encore le géant du multimédia NetEase, qui souhaitent avoir une présence dès les premiers instants sur le nouveau système d’exploitation cell du pays.

Une info qui laisse entendre que, cette fois, c’est du sérieux. En effet, si HarmonyOS avait été présenté en 2021 comme un OS n’étant pas fondé sur Android, il était attainable d’installer des fichiers .APK et donc de profiter des smartphones Huawei peu ou prou comme n’importe quel autre. Or si les grandes entreprises chinoises jouent des coudes pour débaucher des développeurs d’purposes natives, cela laisse entendre que les fichiers .apk ne sont plus pris en cost sur l’OS de Huawei.

L’avenir de Huawei en Europe toujours incertain

Même l’incrédule 9to5Google prend l’annonce au sérieux. Et pour trigger : des développeurs disent avoir pu prendre en essential HarmonyOS Subsequent en août dernier, et affirment qu’il était not possible de faire quoi que ce soit d’un fichier .APK. Si l’interface ressemble comme deux gouttes d’eau à celle déjà établie sur la model actuelle (et donc sous Android) de HarmonyOS, la prochaine model du système d’exploitation de Huawei semble donc avoir tiré un trait sur l’OS de Google.

Un virage majeur s’amorce donc pour la marque qui, même si elle preserve une présence minimal en Europe (son dernier smartphone haut de gamme, le P60 Professional, n’a pas fait grand bruit), n’est plus que l’ombre d’elle-même sur le Vieux Continent. Huawei a-t-elle malgré tout un coup à jouer avec HarmonyOS Subsequent et en accélérant le développement de ses propres composants, comme sur le futur Mate 60 Professional ?

La query reste entière. Le plus gros frein au retour de Huawei sur son piédestal est double. D’une half, qu’elles soient avérées ou pas, les rumeurs d’espionnage et de récupération large de données personnelles pour le compte de Pékin ont ébranlé la réputation du géant. Aussi, de façon plus pragmatique, Android représente aujourd’hui presque 65% des smartphones en Europe. Si l’HarmonyOS actuel acceptant les fichiers .APK n’a pas su se couper une half du gâteau, ce n’est probablement pas une model encore plus restrictive qui y parviendra.



Read more on google news

Written by bourbiza mohamed

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Elistair unveils KHRONOS push-button, tethered drone for tactical ISR missions – sUAS Information – The Enterprise of Drones

Elistair unveils KHRONOS push-button, tethered drone for tactical ISR missions – sUAS Information – The Enterprise of Drones

The perfect early microwave Black Friday offers we have discovered

The perfect early microwave Black Friday offers we have discovered